From 1 - 10 / 11
  • Categories  

    The datasets describe bacterial and fungal communities of beech leaves collected along a vertical gradient in a gallery forest throughout the season, and communities in the surrounding environment. The data can be used to uncover the dynamics and assembly processes of phyllosphere microbial communities in forest ecosystems.

  • Categories    

    A spatial explicit approach coping with potential modifications in ecological structures and functions of forests due to climate change and atmospheric deposition was developed for Germany (Jenssen et al. 2013; Schröder et al. 2015). As a result, two maps of current semi-natural forest ecosystem types of Germany (1991-2010) and the Kellerwald National Park (2001-2010) are presented. The data provided (Nickel et al. 2018) comprise 120 ecosystem types (89 near-natural ecosystems, 31 cultivated ecosystems) covering 27 % of Germany's territory and, respectively, 17 forest types (12 near-natural, 5 cultivated) covering 86 % of the National Parks area. The data are in particular of relevance for spatial ecology and conservation purposes.

  • Categories    

    We performed replicated, repeated-measures data of height, diameter and vitality at tree level to allow analysis of the spatial and temporal structure and diversity of  a semi-natural mixed floodplain forest in Italy. Three inventories were performed in 1995, 2005 and 2016 in three ~1 ha plots with varying soil moisture regimes. The use of replicated, repeated-measures data rather than chronosequences allows the examination of true changes in spatial pattern processes through time in this forest type.

  • Categories    

    Knowledge about leaf inclination angle distribution is essential for determining the radiation transmission within vegetation canopies and to indirectly quantify canopy attributes such as leaf area index and G-function. For this purpose, we measured and compiled an extensive dataset of leaf inclination angles for 138 deciduous broadleaf woody species commonly found in temperate and boreal ecoclimatic regions. We released an R routine to calculate leaf inclination angle statistics, leaf inclination angle distribution type and G-function from measured leaf inclination angles, which can be used to parametrize optical measurements of light transmittance and for radiative transfer modeling purposes. The leaf inclination angle distribution type can be also used as a plant functional trait to understand light use and photosynthetic plant strategies and to perform functional diversity analyses.

  • Cette couche représente l'emprise des cartes pédologiques existantes en Bretagne, aux échelles plus fines que le 1/250 000. Ces cartes couvrent environ 45% environ du territoire breton à des échelles allant du 1/100 000 au 1/5 000. Ces cartes ont été réalisées entre 1970 et 1990 pour la plupart, afin de répondre à des thématiques diverses (valeurs es terres agricoles, secteur de référence drainage, connaissance des sols, plans d’épandage…). Ces cartes sont disponibles sous plusieurs formats : image ou vectoriel, avec le cas échéant une table attributaire plus ou moins complète. La légende distingue d'une part le format (nature du trait de contour de la carte pédologique) et d'autre part l'échelle (couleur du trait de contour de la carte pédologique). La table attributaire se compose des champs suivants : - NOM : Nom de la carte composé de sa localisation et de l'échelle correspondante - FORMAT : Format de la carte : scan ou vecteur - ECHELLE : Échelle de la carte - DEPART. : Département(s) dans le(s)quel(s) la carte se situe - DATE : Année de publication de la carte - AUTEUR : Auteur de la carte

  • La couche des parcelles du Système d’Observatoires d’Expérimentations et de Recherche en Environnement (SOERE) de Produits Résiduaires Organiques (PRO) EFELE représente la position géographique des parcelles ou sont effectuées différentes mesures de l'air, du sol et de l'eau.

  • Carte pédologique de Bais au 1/25000. La codification correspond au code 4 critères des sols du Massif armoricain (voir ressources en ligne). Les champs de la table attributaire sont : - SUB : Matériau(x) parental(ux) à partir du(des)quel(s) se développe le sol - HYD : Classe d'hydromorphie, de 0 (sol bien drainé) à 9 (sol extrêmement hydromorphie) - TYPE : Développement de profil défini à partir de la succession des horizons - PROF : Profondeur du sol, classée de 1 (sols très épais) à 6 (sols superficiels) - CODE4C : code 4 critères issu de la concaténation des champs précédents. Les valeurs prises par les différents champs pour chaque entité sont détaillées dans la méthode 4 critères (voir ressources en ligne). - UTS : Numéro d'Unité Typologique de Sol issue du Référentiel Régional Pédologique de Bretagne.

  • Carte pédologique de Janzé au 1/25000. La codification correspond au code 4 critères des sols du Massif armoricain (voir ressources en ligne). Les champs de la table attributaire sont : - SUB : Matériau(x) parental(ux) à partir du(des)quel(s) se développe le sol - HYD : Classe d'hydromorphie, de 0 (sol bien drainé) à 9 (sol extrêmement hydromorphie) - TYPE : Développement de profil défini à partir de la succession des horizons - PROF : Profondeur du sol, classée de 1 (sols très épais) à 6 (sols superficiels) - CODE4C : code 4 critères issu de la concaténation des champs précédents. Les valeurs prises par les différents champs pour chaque entité sont détaillées dans la méthode 4 critères (voir ressources en ligne). - UTS : Numéro d'Unité Typologique de Sol issue du Référentiel Régional Pédologique de Bretagne.

  • Les données recueillies concernent les sols, produits de l'altération, du remaniement et de l'organisation des couches supérieures de la croûte terrestre sous l'action de la vie, de l'atmosphère et des échanges d'énergie qui s'y manifestent (Aubert et Boulaine). Les besoins en informations sur les sols sont croissants. Les propriétés des sols présentant une forte variabilité spatiale, il est en effet important de disposer de données d’inventaire à une échelle adaptée pour les gérer au mieux. Le potentiel d’utilisation des données sur les sols est très large en termes de thématiques. Les données sont le plus fréquemment sollicitées pour des applications agronomiques, environnementales, des évaluations de risques et dans le cadre de problématiques d’aménagement du territoire. Pour répondre à ces demandes d’informations, les inventaires cartographiques, initiés dans les années 60, se sont poursuivis à différentes échelles et se sont structurés en un programme national unique : Inventaire Gestion et Conservation des sols (IGCS). Ce programme est aujourd’hui piloté par le Groupement d’Intérêt Scientifique Sol (GIS Sol) dont la mission principale est de constituer et gérer un système d’information national sur les sols de France. La stratégie principale est de capitaliser les données pédologiques anciennes et d’en acquérir de nouvelles à des échelles diverses. Les informations ainsi recueillies permettent de constituer une représentation cartographique de la répartition spatiale des sols, sous forme d’Unités cartographiques de sols, associée à une base de données sous un format unique national DoneSol. Le programme IGCS comporte 3 volets définis selon l’échelle de représentation. Un de ces volets est le Référentiel Régional Pédologique (RRP) qui vise à produire une information sur la connaissance des sols restituée à une échelle 1/250 000. L’unité Infosol (INRA Val-de-Loire) est en charge de la coordination nationale du programme qui s’appuie sur un réseau de partenaires.

  • Cette carte correspond à la traduction à dires d'expert, dans la nomenclature du World Reference Base of Soil Resources (version 2008), du nom du sol dominant de chaque Unité Cartographique de Sol de la Base de Données Géographique des Sols de France à 1/1 000 000. La Base de Données Géographique des sols de France à 1/1 000 000 (BDGSF) correspond à la partie française de la Base de Données Géographique des sols d’Europe. Elle est le fruit d'un projet de collaboration impliquant l'ensemble de l'Union Européenne et des pays voisins. La BDGSF est une représentation simplifiée de la diversité et de la variabilité spatiale de la couverture des sols en France. La méthodologie utilisée pour différencier et nommer les principaux types de sol est basée sur la terminologie de la légende de F.A.O. pour la Carte des sols du monde à l'échelle du 1/5 000 000. Cette terminologie a été affinée et adaptée pour tenir compte des spécificités des paysages en Europe. Elle est elle-même fondée sur la distinction des principaux processus pédogénétiques conduisant à la différenciation des sols. La base de données contient une liste d'Unités Typologiques de Sol (UTS). Outre les noms de sol qu’elles représentent, ces unités sont décrites par des variables (attributs) spécifiant la nature et les propriétés des sols : par exemple, la texture, le régime hydrique, etc. La représentation géographique a été choisie à une échelle correspondant au 1/1 000 000. À cette échelle, il n’est pas possible de délimiter les UTS. Elles sont donc regroupées dans des Unités Cartographiques de Sol (UCS) pour former des associations de sols et illustrer le fonctionnement des systèmes pédologiques au sein des paysages. L'harmonisation des données sur les sols des pays membres est basée sur un dictionnaire donnant la définition de chaque occurrence des variables. Compte tenu de l'échelle, la précision des variables est faible. De plus, ces variables ont été estimées sur de vastes superficies par un jugement d'experts plutôt que mesurées sur des échantillons de sol locaux. Cette expertise résulte des tâches de synthèse et de généralisation de cartes nationales ou régionales publiées à des échelles plus détaillées, par exemple au 1/50 000 ou au 1/25 000. La délimitation des Unités Cartographiques de Sol est également le fruit de l'expertise et de l'expérience. La variabilité spatiale des sols est très importante et difficile à exprimer à un niveau global de précision. Des indices de qualité de l'information (pureté et niveau de confiance) sont inclus avec les données afin de guider l'utilisation. (1998-09-10).