From 1 - 10 / 14
  • La couche des drains du Système d’Observatoires d’Expérimentations et de Recherche en Environnement (SOERE) de Produits Résiduaires Organiques (PRO) EFELE représente la position géographique des drains du dispositif du SOERE

  • Soere PRO: Observatoire de la valeur agronomique et des impacts environnementaux des produits résiduaires organiques recyclés en agriculture

  • La couche point de mesure represente la position geographique des piezometres (nappe) et exutoires (rivieres) ainsi que des stations meteorologiques permettant les mesures hydrologiques, hydrochimiques, et météorologiques.

  • La couche des parcelles du Système d’Observatoires d’Expérimentations et de Recherche en Environnement (SOERE) de Produits Résiduaires Organiques (PRO) EFELE représente la position géographique des parcelles ou sont effectuées différentes mesures de l'air, du sol et de l'eau.

  • Le site de Kerbernez est localisé dans le sud du Finistère et occupe une surface de 1.28 km². Il est composé de 6 bassins de premier ordre et d’un bassin du deuxième ordre : Nead Meur (0.135 km²), Pont Lenn (0.117 km²), Coat Timon (0.57 km²), Le Puits (0.37 km²), Kerbernez (0.12 km²), Kerrien (0.095 km²). Les deux derniers sont des sous bassins du Puits. L’altitude varie entre 10 et 55 m NGF, avec des pentes modérées (moins de 7%) mais localement parfois supérieures à 15%. Les différents cours d’eau se jettent dans l’Odet 10 km avant son embouchure dans l’Atlantique.

  • Point de Mesure de l'ANR Mosaic. Le projet Mosaic (2013-2017) est interdisciplinaire et combine différentes approches de la dynamique de la MOS : des techniques avancées de caractérisation chimique et microbiologique de la MO, des approches d'écologie du paysage et d'agronomie systémique. Ce programme s'appuie à la fois sur des observations, des expérimentations et la modélisation.

  • Les Petites Régions Agricoles (PRA) sont les intersections des Régions Agricoles avec les départements. Les Régions Agricoles (RA) elles-mêmes sont des régions ayant une même vocation agricole dominante, délimitées par l'INSEE en 1946. La dernière actualisation date de 2017. Source AGRESTE : https://agreste.agriculture.gouv.fr/agreste-web/methodon/Z.1/!searchurl/listeTypeMethodon/

  • AgrHyS est un Observatoire de Recherche en Environnement (ORE) labellise par le Ministere de la Recherche en 2002, et un des observatoires de l'Infrastructure de Recherche nationale et distribuee OZCAR (Observatoires de la Zone Critique, Applications, Recherche) labellisee par le Ministere de la Recherche en 2017. Il est géré par L'INRA (UMRSAS à Rennes). Il a pour objectif d’étudier les temps de réponse des flux hydrogeochimiques à l'évolution des agro-hydrosystemes. Il étudie en particulier les agro-hydrosystèmes de milieux tempérés humides, dominés par une activité de polyculture-élevage.

  • Le projet Mh est un projet de Recherche et Développement dont les objectifs sont (i) de hiérarchiser les déterminants de la minéralisation de l’azote des matières organiques humifiées du sol (MOS) (climat, sol, pratiques culturales), et (ii) d’améliorer in fine la prévision de la minéralisation de l’azote des MOS dans les outils de raisonnement de la fertilisation. Ce projet de recherche-développement s’inscrit dans le cadre de la reconquête de la qualité de l’eau en Bretagne, et il est financé par l’Agence de l’Eau Loire Bretagne (AELB), le Conseil Régional de Bretagne, les Conseils Généraux du Finistère, des Côtes d’Armor et du Morbihan et la DRAAF. La coordination du programme est assurée par l’AELB, sa maîtrise d’œuvre par la Chambre Régionale d’Agriculture de Bretagne (CRAB), et sa conduite scientifique par l’INRA UMR SAS. Le projet est fondé sur un réseau de 141 parcelles réparties sur l’ensemble de la Bretagne, et a été suivi pendant 5 ans, de 2010 à fin 2014. La minéralisation a été quantifiée par la mesure des composantes du bilan azoté d’une culture de maïs non fertilisée (rendement et N absorbé par la culture, quantités de N minéral du sol au printemps et à l’automne, lixiviation estimée par approche modèle (STICS)). Une importante base de données sur les sols a été constituée pour expliquer la variabilité de la minéralisation, avec des mesures physiques, chimiques, biologiques et en spectroscopie infra rouge.

  • Indicateurs sur les exploitations agricoles à l'échelle communale en 1988, 2000 et 2010* - projet Paroles et Chemins de l’Agriculture Littorale (Parchemins) les indicateurs sont disponibles pour toutes les communes de France métropolitaine pour les années 1988, 2000 et 2010. En voici la liste : - ea : nombre d'exploitations agricoles - ea_d : nombre d'exploitations agricoles par km2 - uta : nombre d'unités de travail agricole - uta_d : nombre d'unités de travail agricole par km2 - sau : Surface agricole utile (en ha) - sau_d : Pourcentage de surface agricole utile (en %) - cheptel : Cheptel (en unité gros bétail) - cheptel_d : Densité du cheptel (en unité gros bétail par km2) - otex : orientation technico-économique majoritaire - stl : Superficie en terres labourables (en ha) - stl_d : Proportion de terres labourables (en %) - scp : Superficie en cultures permanentes (en ha) - scp_d : Proportion de cultures permanentes (en %) - sth : Superficie toujours en herbe (en ha) - sth_d : Proportion toujours en herbe (en %) - tea : taille moyenne des exploitations (ha)