From 1 - 10 / 19
  • Geodetic markers were installed along the main course of the Sélune. Physically marked out in the field, these markers have been located with a high-precision GPS (planimetric and z-precisions are given in the table). Please note that these markers may move slightly with the wetting/drying cycles of mainly clay soils, and their coordinates may be updated if necessary. Geodetic markers can be used as reference points to define a device or a new study area.

  • Cette donnée géographique est une extraction partielle de l'API Géorisques du Ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires. Elle représente les Installations Classées pour la Protection de l’Environnement (ICPE) de Bretagne de type agricole.

  • Représentation des tronçons hydrographiques de la Bretagne et des bassins versants de la baie du Mont Saint-Michel extraite de la BD Topage® version 2020. cette couche géographique est corrigée de telle sorte que soit garantie l'unicité du chemin de l'eau de l'amont vers l'aval (suppression des boucles, des canaux, ...).

  • Carte du bilan en azote des parcelles du site d'étude INRA de Kerbernez. Le bilan azoté est renseigné de 1992 à 2005 et s'exprime en kg d'azote par hectare La couche vecteur a été crée à partir des données et des calculs de Laurent RUIZ et de la carte du découpage parcellaire réalisée par Samuel Abiven (ABIVEN. S., 2000)

  • Emprise de la carte pédologique de la Forêt de la Bourdonnaie au 1/5000. La donnée de base, au format image scannée, n'est pas publiée.

  • Carte des assolements du site d'étude INRA de Kervidy-Naizin. Les assolements concernent l'année 2013. Une seule culture est renseignée cette année. La couche vecteur a été crée à partir des observations de terrain réalisées au mois de juin par Lucie CARRERA, Rémi DUPAS et Guillaume HUMBERT.

  • Représentation des routes et chemins du site d'étude INRA de Kerbernez. Les routes ont été tracées à partir de l'orthophotographie IGN 2011 et du scan 25 IGN 2011

  • Carte des fossés du site d'étude INRA de Kervidy-Naizin. Cette carte a été levée en 2013. Une seule culture est renseignée cette année. La couche vecteur a été crée à partir des observations de terrain réalisées au mois de juin par Lucie CARRERA, Rémi DUPAS et Guillaume HUMBERT.

  • Le CEVA a été chargé, de 2002 à 2006, de la mise en place puis de la réalisation du suivi du phénomène de « marées vertes » à l’échelle de la Bretagne, dans le cadre du programme Prolittoral, programme régional et interdépartemental de lutte contre les marées vertes (financement de l’Agence de l’Eau Loire Bretagne, du Conseil régional de Bretagne et des quatre Conseils généraux bretons). Dans ce cadre, le CEVA a développé des outils spécifiques pour évaluer le phénomène et son évolution. Ces outils ont été élaborés en partant de la connaissance du phénomène acquise au travers des suivis antérieurs, réalisés pour le compte du Conseil général des Côtes d’Armor, de l’Agence de l’Eau Loire Bretagne et de collectivités locales bretonnes particulièrement touchées par le phénomène. Depuis 2007, le CEVA réalise les inventaires de marées vertes du Réseau de Contrôle de Surveillance (RCS) dans le cadre de la Directive Cadre sur l’Eau (DCE) pour l’évaluation des masses d’eau côtières et de transition, financée par l’Agence de l’Eau Loire Bretagne. Trois survols sont réalisés chaque année (mai, juillet, septembre) de l’ensemble du littoral (du Mont Saint Michel à l’île de Ré) faisant l’objet de l’acquisition de photographies aériennes à partir desquelles des surfaces d’échouages d’ulves sont mesurées. Pour les sites de type « sableux » classés « site à échouage d’ulves », l’estimation surfacique des échouages d’ulves en lame est réalisée pour chaque inventaire. Pour les sites de type « vaseux » marqués par un tapis continu d’algues vertes, toutes les surfaces couvertes par les algues vertes (filamenteuses ou en lames) sont estimées uniquement pour l’inventaire présentant un maximal annuel de biomasse. Cela fait suite à la mise au point des grilles de classement européennes de la DCE des masses d’eau de type « abritées » (vasières) en 2008.

  • Ore AgrHyS : bassin versant agricole de Kerbernez Répartition des haies, bois, friches